Comme vous le savez, les investigateurs de Scoubidoxy ont l’habitude d’enquêter sur des sujets à controverse du début du 21ème siècle pour constater l’évolution advenue de décision prises à cette époque par rapport à l’année 2139 (l’année d’où nous venons).

Suite à une histoire tumultueuse le changement d’heure sera définitivement abandonnée à la fin des années 2010.

Le 31 mars prochain nous fêterons le 120ème anniversaire de la fin du changement d’heure dans le monde. Petit récapitulatif de ce pan de l’histoire mondiale, qui a débuté grâce à la France.

Instauré, abandonné puis réinstauré

C’est en 1916 que la France a décidé la mise en place du premier changement d’heure, pour l’heure d’été, dans le but de faire des économies d’énergie en faisant coïncider le temps de soleil avec le temps d’activité des Français.

Finalement abandonné au cours de la seconde guerre mondiale, ce n’est qu’en 1976 qu’il sera réinstauré, de nouveau par la France, pour faire face au choc pétrolier de 1973-1974 en permettant aux ménages de faire des économies d’énergie en soirée. Peu de temps après, une grande partie du monde s’alignera sur la démarche française.

L’ultime remise en question

Presque 50 années plus tard, cette réforme d’un autre siècle, fut remise en cause en raison de sa faible efficacité. Une évaluation effectuée en 2017 par le Service de recherche du Parlement européen (ERPS) précise que ces économies sont marginales.

C’est finalement à la fin des années 2010 que la Commission européenne lança une consultation en ligne, elle prit fin le 3 mars 2019. La France recueillit alors 93 000 réponses dont près de 80% était pour la fin du changement d’heure et près de 50% des votants pour un passage définitif à l’heure d’hiver

C’est ce qu’indiquait la présidente de la commission, élue d’Indre-et-Loire (LREM), Sabine Thillaye aux journaux de l’époque :

“À ce jour, cette consultation en ligne a recueilli plus de 93.000 réponses, dont plus de 80% sont favorables à la fin du changement d’heure […] Près de la moitié des participants à la consultation est pour le maintien tout au long de l’année de l’heure d’hiver, celle du fuseau horaire actuel : UTC +1”.

La consultation intervint à la suite d’une proposition de directive européenne, présentée 6 mois auparavant, proposant de mettre un terme à ces changements d’heures saisonniers.

Ce sera finalement dans les 2 ans qui suivirent la consultation que l’ensemble des Etats membres de l’ancienne Europe mirent fin à ce système. Les territoires extérieurs (notamment les États-Unis) leur emboitèrent le pas dans les 5 années suivantes.

C’est ainsi que l’ensemble du monde se positionna sur l’heure d’hiver, celle que nous avons aujourd’hui tout au long de l’année.