Comme vous le savez, les investigateurs de Scoubidoxy ont l’habitude d’enquêter sur des sujets à controverse du début du 21ème siècle pour constater l’évolution advenue de décisions prises à cette époque par rapport à l’année 2139 (l’année d’où nous venons).

Connaissez-vous la série “The Umbrella academy” ? L’histoire se déroule en 1989. Quarante-trois femmes accouchent au même moment, aux quatre coins du monde, et alors qu’elles n’étaient pas enceintes. Leurs enfants naissent avec des pouvoirs magiques. Un homme nommé Sir Reginald Hargreeves, milliardaire excentrique et aventurier, en adopte sept. Il forme une brigade de super-héros en vue de sauver le monde. Dispersés à l’âge adulte, les sept membres de l’Académie du Parapluie se réunissent à nouveau à l’occasion de la mort suspecte du patriarche. Lors des premières scènes, une jeune femme tombe enceinte dans une piscine.

Surréaliste, direz-vous ? Mais en fait, cette histoire a réellement existé.

La fiction devenue réalité

Un beau jour, le 19 juin 2018, en Australie, une classe de 5ème passait l’après-midi à la piscine.

Une jeune fille appelée Marie Boot, âgée de 14 ans, ne se sent pas bien mais rien d’alarmant. Néanmoins, trois mois plus tard, après avoir compris que vomir chaque matin n’est pas normal, elle sera de plus en plus ronde. Paniqué elle va voir des médecins, ces derniers sont catégoriques “elle est enceinte” !

Paniquée, elle affirme n’avoir jamais eu de rapports sexuels. Serait-elle une nouvelle “Marie” des temps modernes ? En tout cas, cela y ressemble bien. D’après les médecins, à l’époque la jeune fille était bouleversée et incohérente.

Rapport scientifique

D’après certains chercheurs, il serait possible qu’une eau peu chlorée, associée au liquide pré-séminal d’un individu et entraînée par les nombreux mouvements des nageurs, puisse précipiter et créer une semence viable et fertile. Cette semence peut alors se propager dans la piscine et féconder n’importe quel appareil reproducteur féminin, même chez la fille vierge mais réglée.

Cette découverte a été faite peu de temps après que la popularité de l’homéopathie soit montée en flèche. En effet, on peut y trouver un principe similaire, celui de la dynamisation.

Un garçon félicité de tous

Le garçon en question a également affirmé de ne pas avoir eu de rapport sexuel dans la piscine. La piscine s’est alors sans doute transformée en un tube géant de laboratoire pour une fécondation in vitro. Et le plus incroyable dans l’histoire, c’est que le garçon est devenue une star pour avoir effectué cette performance hors du commun.

Trouvez-vous que cette situation mérite d’être félicité, dite nous en commentaire ?